Les petites reines

les-petites-reines

 

Auteur: Clementine Beauvais

Pages: 270

Editions: Sarbacane

 

Résumé:

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.

Mon avis:

A la sortie de ce livre, j’ai entendu et vu beaucoup de bons avis sur ce livre. mais comme à mon habitude, trop de bruit sur un livre ne me donne plus envie de le lire. J’ai attendu que tout « ce bruit » disparaisse et que je tombe par hasard dessus au détour d’une allée de la médiathèque.

Le sujet traité est plutôt original: trois filles, Mireille, Astrid et Hakima, sont élues « boudins de l’année » de leur collège. D’abord tristes, elles vont vouloir partir chacune pour leurs raisons à Paris, le 14 juillet, afin de participer à la garden-party de l’Elysée, ou plutôt la « gate-crasher ».

Pour cela elles décident d’y aller à vélo. Faire Bourg en Bresse-Paris en vélo, est-ce raisonnable pour trois jeunes filles? NON ! Et c’est pour cela que je remercie l’auteur de nous avoir mis un peu de réalisme dans ce livre alors que d’autres auraient laissé ces adolescentes agir seules. Elles vont être accompagné de Kader, le frère d’Hakima. Lui aussi a eu son lot de malheurs: soldat, il a perdu ses jambes dans une explosion et s’en est sorti là où ses frères d’armes n’ont pas eu cette chance.

J’ai beaucoup aimé le côté ironique de cette histoire: les trois ados vont vendre du boudin lors de leur périple, un beau pied de nez à leurs détracteurs. Ce voyage va les faire mûrir et on observe l’ampleur des réseaux sociaux: il peut être néfaste mais aussi bon pour faire de ce classement une revanche sur la vie.

J’ai beaucoup aimé cette histoire et sa morale. L’auteur aborde des sujets sensibles de nos jours au près des adolescents. Je me pencherais avec plaisir sur les autres ouvrages de l’auteur.

Note: 17/20

Publicités

2 réflexions sur “Les petites reines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s