Si c’est un homme

si-c-est-un-homme

 

Auteur: Primo Levi

Pages: 314

Editions: Pocket

 

Résumé:

On est volontiers persuadé d’avoir lu beaucoup de choses à propos de l’holocauste, on est convaincu d’en savoir au moins autant.
Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l’accumulation, on a envie de crier grâce. C’est que l’on n’a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l’état du malheur. Peu l’on prouvé aussi bien que Levi, qui a l’air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n’est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n’est que futilité.

Mon avis:

Il y a un moment que j’ai ce livre dans ma PAL. C’est un « classique », écrit par une personne qui a été dans les camps de concentration lors de la seconde guerre mondiale.

Primo Levi est un italien qui a été trahi et dénoncé par des personnes sans scrupules.

On suit son parcours jusqu’au camp, les conditions de détention, le travail obligatoire, les vêtements qui ne sont que des guenilles que l’on donne à toutes les personnes présentes. Mais il faut faire très attention à ses affaires, tout est volé très vite si l’on ne fait pas attention. Les maladies sont très présentes également: typhus, diphtérie et autres maladies très contagieuses et mortelles.

Cet homme nous raconte son quotidien, les échanges du moindre objet afin d’avoir un minimum de confort, une portion de soupe, une cuillère ou encore une nouvelle paire de chaussures.

L’auteur ne nous parle pas des fours crématoires, même si l’on connaît leur présence. Parler des chambres à gaz, des fosses où sont jetés les corps et déjà insoutenable pour nous comme pour lui. Pour autant, il ne nous épargne pas, il nous parle de la mort, des conditions de vie difficiles mais c’est aussi un récit très fort. C’est également une part de l’Histoire que nous devons connaître.

Ce livre ne nous laisse pas indemne mais c’est une lecture qu’il faut faire au moins une fois je pense.

L’avez vous lu?

Publicités

2 réflexions sur “Si c’est un homme

  1. J’aimerais bien le lire, ça fait des mois que je me dis ça ! J’hésite à le lire en italien à vrai dire, mais j’ai peur que mon petit niveau me bloque ma lecture :/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s