La part des flammes

la-part-des-flammes

 

Auteur: Gaëlle Nohant

Pages: 545

Edition: le livre de poche

 

Résumé:

Un roman inspiré d’un fait divers. Paris, 1897. Toutes les femmes de l’aristocratie se pressent au Bazar de la Charité, événement mondain des plus courus. Parmi elles, deux femmes peu habituées à cet univers, Violaine de Raezal, rejetée par ses pairs depuis la mort de son mari, et la jeune Constance d’Estingel, indifférente aux conventions sociales. Quand le bazar prend feu et que le piège des flammes se referme, la tragédie fait basculer leur destin.

Mon avis:

J’ai entendu parler de ce livre il y a quelques temps grâce à Lemon June, une booktubeuse qui arrive à vous faire foncer droit à la librairie lorsqu’elle parle d’un coup de cœur. Et il faut dire que maintenant je comprends pourquoi ce livre a été un coup de cœur pour elle !

Je ne connaissais l’incendie du Bazar de la charité que de nom. Cet évenement qui a eu lieu le 4 mai 1897 a été une horrible journée pour l’aristocratie et le peuple parisien ! C’est un moment où tout le « beau monde  » parade et se montre pour les bonnes œuvres. Il y a peu de places disponibles aux comptoirs pour vendre mais une vraie compétition se fait en coulisses pour être présent à cette vente de charité.

On suit trois femmes dans ce livre: Violaine de Raezal, une femme veuve qui a du mal à trouver sa place dans ce monde. Elle est détestée par les enfants de son mari et lorsqu’elle essaie de faire parti des vendeuses, on a l’impression que tous se liguent contre elle pour qu’elle ne réussisse pas..

Constance d’Estinguel est une jeune femme qui s’est plongé dans la dévotion, ses parents ne la reconnaissent plus! Elle a même rompu ses fiançailles. Ses parents pensent que pouvoir faire parti de cette vente pourrait lui être bénéfique.

Nous découvrons également Sophie, duchesse d’Alençon et petite sœur de l’impératrice Sissi. Elle est connue pour faire parti de beaucoup d’œuvres de charité mais également pour aller au chevet des mourants atteints de maladies très contagieuses.

Nous suivons ces trois personnes avant, pendant et après cet incendie. Ce livre est prenant, touchant mais aussi très difficile car l’auteur ne nous épargne pas. Elle nous montre les « coulisses » de cette aristocratie, les coups bas qu’ils se font également. Mais elle ne se concentre pas uniquement sur cette journée, elle nous évoque la suite, le futur, « l’après incendie », quelles sont les conséquences pour toutes ces personnes.

Comme vous pouvez vous en douter, ce livre est un véritable coup de cœur pour moi! Je ne sais pas si j’ai pu vous faire ressentir un peu de toutes les émotions qui m’ont traversé mais je vous conseille ce livre à 1000 %

Note: 18/20

Publicités

2 réflexions sur “La part des flammes

  1. Je suis en pleine lecture de ce livre , et c’est vrai qu’il est prenant.J’avais déjà lu « l’ancre des rrêves  » qui m’a énormément plu.C’est un bon auteur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s