A silent voice tome 1

a-silent-voice

 

Auteur: Yoshitoki Oima

Pages: 192

Edition: Ki-Oon

 

Résumé:

Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible. Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes… jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable…

 

Mon avis:

Je lis des mangas depuis quelques temps mais celui-ci me tentait car il aborde un sujet rarement évoqué dans les livres: le handicap de la surdité.

On retrouve ici deux personnages: Shoko, jeune fille atteinte de surdité et qui change régulièrement d’école à cause de ses camarades de classe qui lui en font voir de toutes les couleurs, et Shoya, jeune homme présent dans sa nouvelle classe et qui va , à sa manière, la persécuter à son tour. Il trouve qu’elle les ralenti et va essayer de tout mettre en oeuvre pour la faire partir mais aussi pour faire rire ses camarades à son insu.

Je n’ai jamais lu de livres sur ce thème et je trouve cet ouvrage très touchant car il est fort en émotions, on a mal pour Shoko, de devoir subir toutes ces nouvelles humiliations, essayer de s’intégrer une nouvelle fois dans une école mais on ressent également de la colère envers Shoya, se disant qu’il ne devrait pas faire ça. Mais malheureusement, on sait que ce qui est dépeint dans ce manga arrive dans la vraie vie et c’est encore plus difficile à supporter.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome et j’ai hâte de continuer cette saga pour savoir comment s’en sort Shoko.

Note: 17/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s