Today we live

today we live

 

Auteur: Emmanuelle PIROTTE

Pages: 238

Editions: Cherche midi

 

Résumé:

Décembre 1944. C’est la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges. Pris de panique, un curé confie Renée, une petite fille juive de 7 ans à deux soldats américains. ce sont en fait des SS infiltrés, chargés de désorganiser les troupes alliées. Les deux nazis décident d’exécuter la fillette. Au moment de tirer, Mathias, troublé par le regard de l’enfant, tue l’autre soldat. Commence dès lors une cavale, où ils verront le pire, et parfois le meilleur, d’une humanité soumise à l’instinct de survie.

 

Mon avis:

J’ai entendu parler de ce livre lors de la rentrée littéraire et le résumé m’avait intrigué. Lors d’une de mes visites en médiathèque je me suis alors lancé dans ce court roman qui se lit assez vite.

On y découvre le personnage de Renée, petite fille juive, qui a vécu depuis de nombreuses années le passage d’une famille à une autre pour être cachée et éviter la mort par les allemands. Ce qui me trouble avec ce personnage est qu’elle ne paraît pas être une enfant, elle comprend déjà tout sur les nazis face aux juifs, à la mort, à sa famille qu’elle ne verra plus et lorsque l’on lit un chapitre de son point de vue, on a l’impression d’être face à une adolescente voir une adulte. D’un autre côté, elle a quand même une part d’enfance et d’innocence comme lorsqu’elle se retrouve face à Mathias. Cette fillette est un personnage très complexe.

Face à elle, nous trouvons Mathias, soldat « d’élite » SS qui est totalement bouleversé par cette enfant, son innocence mais aussi sa franchise. On le suit dans cette aventure mais nous voyons aussi son passé et cela nous permet de comprendre comment il en est arrivé là. Tout au long du livre j’ai eu beaucoup de mal à me faire un avis sur lui, me demandant par moment s’il n’était pas bipolaire.

La relation entre Renée et Mathias est très spéciale, on se demande comment deux personnes si différentes peuvent avoir un lien si fort et c’est un plaisir de découvrir comment va se développer cette rencontre inattendue.

A un moment, vers le milieu de l’histoire, je sentais le récit s’essouffler et j’ai eu peur de me lasser de ce récit mais c’était sans compter sur l’auteur qui a su rebondir et nous donner toute l’action que nous avions besoin pour faire vivre cette histoire.

L’auteur de ce roman est une scénariste est cela ne m’étonne pas car grâce à ce récit je vivais l’histoire comme si le film se déroulait devant moi. J’ai beaucoup apprécié ma lecture et je n’hésiterais pas à lire les autres romans de l’auteur si elle écrit de nouveaux livres 🙂

 

Note:16/20

Nos âmes jumelles tome 1

nos ames jumelles

 

Auteur: Samantha BAILLY

Pages:312

Editions: Rageot

 

Résumé:

Sonia est la plume, Lou le crayon.

Ensemble, elles inventent, osent, racontent, décrivent…

Y seraient-elles parvenues l’une sans l’autre?

De virtuel sur un forum, leur duo peut-il leur faire vivre une amitié réelle?

(suite…)

Peter Pan tome 3: Tempête (Bande déssinée)

peter pan tome 3.jpg

Auteur: Régis LOISEL

Pages: 63

Editions: Vents d’Ouest

 

Résumé:

Peter, chef du pays imaginaire, apprend par Pan que le trésor n’a en fait aucune valeur monétaire mais que le désir du capitaine de le posséder est la source de l’île. Il propose alors au capitaine, pour le faire partir, de prendre les richesses des épaves échouées autour de l’île mais Pan est gravement blessé dans cette expédition. Seul le docteur KUNDAL peut l’aider…

Mon avis:

On reprend les aventures de Peter directement après le tome 2, lorsqu’ils ont sauvé la fille du chef indien. Ils partent la ramener chez elle et un quiproquo apparaît et nous fait comprendre pourquoi il y a un désaccord entre Peter et les indiens.

C’est dans ce tome que l’on découvre quel est le trésor de cette île et quelle solution ils trouvent pour que le capitaine part de l’île et abandonne le projet d’obtenir le trésor.

Pour des raisons que je ne peux pas évoquer, Peter va devoir retourner à Londres et certaines retrouvailles vont être très difficiles car on comprend que l’on ne retrouvera par certains personnages par la suite.

L’auteur joue avec l’époque et intègre des événements qui nous laissent totalement choqués et surpris.

Même si la vulgarité est toujours présente, elle l’est moins et cela me plaît. C’est avec plaisir que je me plongerais dans le tome 4 pour découvrir ce qu’il advient de ces personnages.

 

Note: 15/20

 

Book haul : vente Michel LAFON

commande

 

Le mois de novembre fut un mois où ma PAL a fortement augmenté!! A l’occasion d’une vente sur le site Showroom, les éditions Michel LAFON ont organisé une vente et je n’ai pas pu résister 😉

Il faut dire que le prix des livres étaient très intéressants: un livre grand format pour moins de cinq euros, je trouve que c’est très rare.

Alors voici la liste de mes achats:

-Diana: cette nuit là  de Daniel BOURDON (240 pages)

-Le pays des contes tome 1:le sortilège perdu de Chris COLFER (414 pages)

-Le pays des contes tome 2: le retour de l’enchanteresse de Chris COLFER (472 pages)

-Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus de John GRAY  (236 pages)

-Hantée tome 1: les ombres de la ville de Maureen JOHNSON (428 pages)

-12 years a slave de Solomon NORTHUP (380 pages)

-Une fille fait la noce de  Helena S.PAIGE (332 pages)

-Nous succomber de Jasinda WILDER (432 pages)

Et voila comment ma bibliothèque déjà bien pleine finie pleine à craquer et où le rangement est digne d’une partie de Tétris!

Bilan pour ma PAL: +8 😉

La boîte à musique

boite a musique

 

Auteur: Mary HIGGINS CLARK

Pages: 355

Editions: Albin Michel

 

Résumé:

Assistante d’une célèbre décoratrice d’intérieur, Lane HARMON a l’habitude de côtoyer les grands de ce monde dans leurs luxueuses demeures. Mais quand elle pénètre dans la maison des BENETT, elle comprend immédiatement que ce que l’on attend d’elle ne sera pas tout à fait pareil. Deux ans plus tôt, Parker BENETT a disparu, juste avant qu’on ne s’aperçoive d’un trou de plusieurs milliards de dollars dans les fonds dont il avait la gestion… Personne n’a oublié le scandale et de lourds soupçons pèsent toujours sur lui. S’est-il suicidé ou sa disparition a-t-elle été préméditée? convaincue de son innocence, sa femme pense qu’il est toujours en vie. Mais certains n’ont jamais lâché la piste, bien déterminés à connaître la vérité, à n’importe quel prix.

 

Mon avis:

Mary HIGGINS CLARK est une de mes auteurs préférée, je crois que c’est l’une de celles que j’ai lu en premier. C’est toujours un réel plaisir et un vrai moment de détente de lire un de ces romans, celui-ci ne fait pas exception même s’il y a eu quelques bémols dans ma lecture.

Tout d’abord j’ai trouvé de nombreuses ressemblances du personnage principal Lane avec le personnage principal de son roman « Le bleu de tes yeux »: Laurie. Toutes deux sont mères célibataires suite au décès de leur mari et ont à leur charge leur enfant. De même elles ont du mal à retrouver l’amour suite à la perte de leur mari de façon tragique, Lane a eu un accident lorsqu’elle était enceinte de Katie sa petite fille tandis que Laurie a perdu son mari assassiné par un homme sous les yeux de leur petit garçon.

Le second problème que j’ai observé dans son livre, c’est le fait que Parker BENETT, qui est le voleur de fonds de cette histoire et qui aurait mystérieusement disparu, réapparaît dans les premiers chapitres de l’histoire alors que je pensais que l’on obtiendrait ce dénouement vers la fin de ce livre.

Par contre l’un des points positifs est que l’on est emporté par cette histoire grâce à Lane et que comme elle on se demande jusqu’à la fin si Eric, le fils du voleur est coupable dans l’histoire ou s’il est aussi innocent qu’il le prétend.

Tous les personnages sont touchants, Anne , l’épouse de Parker qui n’a jamais cessé d’aimer son mari malgré ce qu’il a fait mais aussi toutes les personnes qui ont tout perdu leurs économies, la secrétaire de Parker accusée de complicité à tort… Par contre un personnage été tout l’inverse et je n’ai fait que la détester d’un bout à l’autre du roman, la comtesse de la Marco… une femme sans scrupules qui ne fait que ce qui lui porte des avantages et ne jure que par l’argent, un personnage comme on aime les détester! 😉

Ce fut un moment agréable mais il m’a un peu déçu par rapport à d’autres pépites de cette auteur comme « Nous n’irons plus aux bois » qui est je crois mon préféré. J’espère retrouver cette plume si agréable dans son prochain roman qui ne devrait pas tarder vu qu’elle en sort un tous les ans!!

 

Note: 14/20

 

Challenge: en 2016, je compte mes pages

Moyenforum

 

Habituellement, je ne suis pas très forte pour les challenges mais pour l’année 2016, je me suis dis pourquoi pas?

J’ai découvert ce dernier sur le site livaddict, en fouillant un peu sur le forum et en regardant les divers challenges en cours et ceux déjà crées pour 2016.

Il est mis en place cette année par Kyradieuse . Elle nous propose de compter nos pages entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016.

Mais attention seuls les romans comptent donc pas de manga, BD, livre pour enfant, livre de cuisine ou autre…

Les inscriptions se font jusqu’au 10 janvier et il faut déterminer un plafond / objectif, dans mon cas je me suis inscrite en lecteur émerite c’est-à-dire lire entre 10 001 et 20 000 pages. Il faut être dans ce palier , si l’on est en dessous ou au dessus, le challenge est perdu.

Ne sachant pas si je suis bien clair, je vous mets le lien du challenge!! 😉

Challenge en 2016, je compte mes pages.

Je vous souhaite bonne chance à tous si vous y participez! 🙂

Un jour

un jour

 

Auteur: David NICHOLLS

Pages:535

Editions: Belfond

 

Résumé:

Lui, Dexter, issu d’un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant.

Elle, Emma, d’origine modeste, charmante qui s’ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions.

Nous sommes le 15 juillet 1988, Margaret THATCHER est au pouvoir, la new wave bat son plein, Dexter et Emma viennent de passer une nuit ensemble. Ces deux là ne le savent pas encore mais ils ont vécu un coup de foudre.

D’année en année, Dexter et Emma vont se chercher se perdre, s’aimer, se détester, se séparer et finir par comprendre qu’ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu’ils sont ensemble.

Nous sommes le 15 juillet 2004, Tony BLAIR est premier ministre, Robbie WILLIAMS cartonne et la vie, la vie qui va, réserve encore bien des surprises.

 

Mon avis:

Ce livre raconte le destin de deux personnages très différents mais finalement tellement complémentaires que la seule fin possible à ce livre est pour nous comme une évidence.

On découvre tout d’abord Emma, jeune fille qui vient d’obtenir son diplôme et qui a un rêve depuis toujours, écrire, mais venant d’un milieu modeste cela n’est pas possible et elle va décrocher divers jobs afin de pouvoir gagner sa vie en refoulant son rêve dans un coin de sa tête.

Après cette fameuse nuit, elle va écrire à Dexter de longues lettres tandis que lui ne fait que lui envoyer quelques cartes postales avec une dizaines de mots dessus des différentes villes qu’il visite.

Dexter est totalement différent d’Emma, il vient d’un milieu aisé, fait ce qu’il a envie et n’a pas de véritable ambition. Il profite de la vie à fond est ne vie que pour les filles, l’alcool et la drogue. cela s’amplifiera avec le temps jusqu’à le faire tomber plus bas que terre.

Le livre est séparé en cinq parties , chacune d’elle représentant un stade de cette amitié/ amour car on ne peut pas vraiment dire que leur histoire est simplement de l’amitié, même lorsque la vie les sépare, ils pensent l’un à l’autre continuellement et leurs destins se croisent et se rejoignent toujours.

Je pensais à une fin totalement différente et l’auteur m’a totalement prise au dépourvu dans les soixante dernières pages! Plus j’avançais dans ce livre et plus je voulais savoir ce qu’il allait devenir de cette relation .

J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur qui est très fluide et très agréable. c’est avec plaisir que je me plongerais dans ces autres livres.

Note:16/20