Vous n’aurez pas ma haine

vous n aurez pas ma haine

 

Auteur: Antoine LEIRIS

Pages: 139

Editions: Fayard

 

Résumé:

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre dernier assassinée au Bataclan. Alors que le pays était endeuillé, à la recherche de mots pour dire l’horreur, il publiait sur les réseaux sociaux une lettre destinée aux terroristes intitulée Vous n’aurez pas ma haine. Dans celle-ci, il promettait à ces « âmes mortes » de ne pas leur accorder sa haine ni celle de leur fils de dix-sept mois, Melvil. Son message fait le tour du monde. Accablé par la perte, Antoine Leiris, journaliste de 34 ans, n’a qu’une arme : sa plume. L’horreur, le manque et le deuil ont bouleversé sa vie. Mais, à l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre, il nous dit que malgré tout, la vie doit continuer. C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre dans ce témoignage poignant.

 

Mon avis:

J’ai découvert cet homme quelques jours après les attentats du Bataclan dans sa lettre ouverte sur Facebook.

On y voyait la tristesse, l’amour qui y apparaissaient. Lorsque j’ai appris qu’il sortait un livre témoignage, j’ai voulu le « découvrir ».

Nous avons tous été touché par ce tragique attentat, nous laissant tristes, abasourdis, inquiets mais surtout impuissants face à cela.

Dans ce livre nous découvrons la vie et l’intimité de l’auteur à partir du moment où il reçoit un SMS d’un de ses amis pour savoir si lui et sa famille sont en sécurité. Pourquoi ce message? Il le découvre bien assez tôt et l’horreur se déploie alors autour de lui. Mais surtout, comment protéger son petit garçon qui n’est pas en âge de comprendre que sa maman ne reviendra pas?

Ce livre est une belle leçon, de résistance, de vie aussi car il réapprend à vivre pour son fils malgré les regards appuyés, les paroles autour de lui et surtout de montrer aux terroristes que malgré l’acte affreux qu’ils ont commis, ils n’auront pas sa haine.

 

Citation:

« Je n’ai pas de baguette magique. Notre coccinelle s’est posée sur le nez de la sorcière, elle avait une Kalachnikov en bandoulière et la mort au bout du doigt « 

Publicités

L’antichambre des souvenirs: intégrale

 

key and diary

 

Auteur: Iman EYITAYO

Pages: 306

Editions: Plumes solidaires

 

Résumé:

J’ai toujours pensé qu’en frôlant la mort, je verrais toute ma vie défiler devant moi. Je me suis trompée. En réalité, je me suis retrouvée dans une antichambre en compagnie d’un « guide » qui m’a annoncé que je devrais revivre cinq moments de ma vie avant que mon sort ne soit décidé.

J’ai peur : vais-je survivre ou vais-je sombrer ?
Et si mon avenir dépendait de mon passé, des souvenirs que je dois désormais revivre ? Et si au contraire, ma vie ne tenait qu’à un fil, celui du hasard ?

Je m’appelle Dana, j’ai 32 ans et je joue ma vie.

 

Mon avis:

J’ai découvert ce livre il y a quelques mois sur la chaîne d’Audrey (Le souffle des mots), le résumé de ce livre et son avis m’ont convaincu. Après quelques recherches sur divers sites, je me suis rendu compte qu’on ne pouvait le trouver qu’en e-book (je le voulais en papier vu la magnifique couverture!).

Je me suis laissé tenter quelques temps plus tard mais en ayant écouté le conseil d’Audrey, acheter l’intégrale, car la fin du premier tome était « juste horrible » et nous laissait avec une seule envie: lire la suite!

Ce livre est l’histoire de Dana qui est en couple depuis quelques années mais elle se rend compte que rien ne va plus depuis qu’elle a appris qu’elle était stérile et que leur rêve d’avoir un bébé s’est envolé.

Un jour d’hiver, le sol est gelé et elle a un accident avec un camion. Elle se retrouve au sein de l’antichambre des souvenirs, ce n’est seulement qu’après avoir replongé dans cinq de ses souvenirs qu’elle pourra atteindre le retour parmi les siens ou quitter ce monde.

Lors de ces souvenirs, elle passe par de nombreuses émotions, parfois très tristes mais cela lui permet de comprendre de nombreuses choses sur sa famille mais aussi sur elle-même.

J’ai vraiment apprécié ce livre que je n’ai finalement pas pu lâcher. La vie peut parfois nous révéler certaines surprises!

 

Note: 18/20

 

Un été 48

un été 48

 

Auteur: Emmanuel PROST

Pages:419

Editions: de Borée

 

Résumé:

Juillet 1948. Les premières familles de mineurs arrivent au château d’Agecroft à la Napoule. Un séjour inoubliable pour ces gens du Nord, et en particulier pour le jeune Tiennot. Les villages pittoresques, les bals, les filles en Bikini sur la plage… et Bella, la fille du directeur du centre de vacances, dont il tombe amoureux. Soixante-cinq ans plus tard, le souvenir de ce bel été reste entaché d’un mystérieux événement, survenu un soir de fête à Noyelles sous Lens, que la mémoire de Tiennot ne parvient pas à restituer. Que s’est-il vraiment passé, cette nuit de septembre 1948?

 

Mon avis:

J’ai découvert l’auteur Emmanuel Prost grâce à ma médiathèque. Comme lors de la sortie d’un de ses précédents livres, il a accepté de venir rencontrer les lecteurs au mois de septembre pour parler de son dernier roman: Un été 48.

Quand j’ai découvert ce livre par son résumé, il m’a tout de suite intéressé pour diverses raisons: premièrement on parle de ma ville: les personnages en sont originaires (ce qui est plutôt rare, il faut le préciser), deuxièmement ce livre parle de mineurs, de leur métier, de leur vie (je suis issue d’une famille de mineurs et pouvoir obtenir plus d’informations sur ça, c’est un vrai point positif pour moi) et troisièmement, je ne connaissais pas cet auteur et c’était l’occasion de le découvrir.

Cette histoire se passe en 1948 (comme l’indique le titre) et après la seconde guerre mondiale, le pays est en reconstruction. On va suivre l’histoire d’Etienne, jeune galibot dans une mine de sa ville. Il est jeune (14 ans) et découvre ce qu’est le travail de dur labeur à des centaines de mètres sous la surface .

Bella est quand à elle une fille du Nord également mais elle est partie à la Napoule avec son père après la guerre, lors de l’achat du château par la Société des Mines afin que cet endroit devienne un lieu de vacances pour les mineurs.

Pour cette première année, Etienne (Tiennot) et sa famille sont tirés au sort pour passer quinze jours à la Napoule. Quitter leur coron, leur région, c’est pour eux un réel changement. Ils seront accompagnés par d’autres familles.

Ce livre alterne les chapitres entre les points de vue de Tiennot et ceux de Bella, cela nous permet de comprendre leur vie avant ce moment, avant leur rencontre. Bien sur cette histoire n’est pas un roman d’action mais c’est une belle histoire de vie, d’amour et de découverte.

J’ai adoré découvrir les différents personnages: ils sont heureux, nous font découvrir des choses et nous font passer un bon moment de bonheur et de rires.

Vers la fin de ce roman nous ne comprenons plus ce qu’il se passe, les événements se bousculent, s’enchaînent pour finalement nous ramener dans le présent, bien des années plus tard pour en comprendre les révélations.

Ce roman fut une belle découverte et je me plongerais plus attentivement dans ses autres livres par la suite.

 

Note: 17/20

 

Challenge des 4 maisons

challenge 4 maisons

 

Je viens de découvrir ce challenge sur différentes chaînes Youtube et je me suis (encore) laissé tenter!! En plus c’est en relation avec Harry Potter, donc tout ce que j’aime!!

Ce challenge est organisé par Bulle de mots.

Voici les consignes:

Ce challenge débute le 15 août 2016 et se termine le 29 août 2016.

Pour réussir ce challenge et faire gagner 15 points à son équipe, il faut lire 7 livres et 4119 pages minimum (le total des pages des sept tomes de la saga Harry Potter).

Voici les intitulés des thèmes ainsi que ma PAL correspondante pour faire gagner des points bonus à l’équipe:

-Rappeltout: un livre depuis si longtemps dans ta PAL que tu l’as oublié: Percy Jackson tome 1 de Rick Riordan (473 pages) => 10 points

-Retourneur de temps: une relecture: Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin Lugand  (186 pages) => 5 points

-Tournoi des trois sorciers: un livre qui représente un réel défi pour toi: Je suis Pilgrim de Terry Hayes (912 pages) =>10 points

-Poudlard: un livre qui va t’apprendre des choses: Louis XIV de Max gallo ( 273 pages) =>10 points

-Choixpeau: Mets quatre livres dans un sac et choisit: Cette chanson que je n’oublierai jamais de Mary Higgins Clark ( 376 pages) =>15 points

-Un livre aux couleurs de votre maison (je suis chez Gryffondor): Les lettres volées de Silène Edgar (320 pages) =>5 points

-Polynectar: un livre qui te met dans la peau d’un personnage complètement différent de toi: Anita Blake tome 6: mortelle séduction de Laurell K Hamilton (566 pages) =>10 points

-Loup garou: un livre à ne pas lire la nuit: travail soigné de Pierre Lemaitre (351 pages) =>10 points

-Nimbus 2000: un livre que tu dois lire en une journée: La petite chartreuse de Pierre Péju (198 pages) =>15 points

-Dragée mystère: un livre que tu abordes mitigé: Partir de Tina Seskis (416 pages) =>10 points

-Relecture d’un Harry Potter : Harry Potter et l’ordre du Phénix (1031 pages je n’ai pas pris le plus petit!! ) => 10 points

-Un livre qui a été adapté au cinéma : L’épreuve tome 2: la terre brûlée de James Dashner (414 pages) => 5 points

-Un tome qui compte des créatures fantastiques: Oksa Pollock tome 1 d’Anne Plichota (486 pages) => 5 points

-Un livre paru chez Gallimard: Robinson Crusoé de Daniel Defoe ( 434 pages). =>5 points

 

Ce qui me fait un total de 14 livres et de 6436 pages!

Je ne suis pas certaine de réussir mais pour m’aider il y a le challenge du week-end à 1000 le dernier week-end d’août ce qui me permettra peut être d’avancer un minimum.

Et vous, participez vous à ce challenge?

The mortal instruments tome 1: La cité des ténèbres

the mortal instruments t1

 

Auteur:Cassandra CLARE

Pages: 571

Editions: PKJ

 

Résumé:

Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la « victime » a disparu d’un seul coup!

Mais le pire reste à venir… Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté.

Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’ombres… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

Mon avis:

 

J’ai lu ce livre en lecture commune  avec Nolwenn du blog booksworm panda . Ce livre était dans ma PAL depuis pas mal de temps et je voulais profiter de l’été pour le lire.

Clarissa (mais tout le monde l’appelle Clary) est une jeune fille qui traîne dans une boite de nuit avec son meilleur ami Simon lorsqu’elle se rend compte qu’elle voit des choses bizarres.

Elle va découvrir un nouveau monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence.Sa mère lui a caché de nombreuses choses dont son passé et ses origines ce qui fait qu’elle a du mal à savoir où elle en est. l’action de ce tome ne commence qu’à la partie trois et il était parfois difficile de continuer.

Les personnages sont très agréables à suivre comme par exemple Simon même si je trouve qu’il est vraiment trop gentil avec Clary malgré tout ce qu’elle lui fait subir. D’ailleurs elle n’en fait qu’à sa tête et c’est parfois agaçant. Jace est quand à lui très énervant dès le début du récit, c’est un air qu’il se donne mais on a parfois envie de lui donner des claques pour qu’il arrête.

On découvre un monde très vaste fait de cités comme ici la cité des ténèbres et je pense que l’on comprendra mieux ce monde dans les prochains tomes.

J’ai vraiment apprécié cette histoire même si je trouve que la mythologie de l’histoire n’est pas assez développé. J’espère en apprendre plus dans les prochains tomes cette saga mérite qu’on s’y arrête pour la découvrir.

 

Note: 16/20

 

Miss Peregrine tome 2: Hollow city

miss peregrine t2

 

Auteur: Ransom RIGGS

Pages: 502

Editions: Bayard jeunesse

 

Résumé:

Les enfants particuliers sont désemparés: Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l’attaque des Estres, des âmes damnées. Ils n’ont plus qu’un espoir: trouver une Ombrune susceptible de redonner à la directrice de l’orphelinat sa forme humaine.

Après avoir essuyé une tempête entre Cairnholm et le continent, le petit groupe d’enfants échoue sur une rive de Grande Bretagne, en 1940, alors que la seconde guerre mondiale fait rage.

 

Mon avis:

J’avais hâte de me replonger dans cet univers depuis que j’avais refermé le premier tome quelques mois plus tôt. Mais j’avais attendu la sortie du tome 3 ainsi que la lecture commune proposée par Myriam du blog et de la chaîne Un jour. Un livre.

J’avais lu le premier tome lors d’une lecture commune de son club de lecture sur Facebook. Il en fût de même pour le tome 2 et j’attends avec impatience la date pour le dernier tome, qui m’attend d’ailleurs déjà dans ma PAL!

On retrouve les personnages tout de suite après le premier tome, ce qui fait que nous ne sommes pas perdu. L’avantage est que dans les premières pages du livre on retrouve les différents personnages avec leur photo et leur « pouvoir », car après quelques temps comme il y a beaucoup de personnages j’avais du mal à associer chaque enfant avec sa particularité.

Dans ce second tome, on est plongé directement au cœur de l’action, car comme le premier tome nous a exposé le contexte et tous ses détails on peut directement partir à la recherche de l’Ombrune et dans les course-poursuites.

Je trouve que par rapport au premier tome, nous sommes dans un monde plus noir, plus dur. Est ce du fait de la guerre à cette époque? Jacob est un peu perturbé, il se pose beaucoup de questions quand à ce monde ainsi que celui qu’il a laissé.

Comme Miss Peregrine est blessée, elle est beaucoup plus effacée dans ce tome, laissant les enfants au premier plan. Ils doivent prendre des décisions, pas forcément évidentes mais obligatoires afin de pouvoir continuer leur périple.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce tome, encore plus que le premier. Il nous permet de découvrir de nouveaux personnages, de comprendre encore plus de détails sur ce monde.

De plus la fin de ce tome nous laisse totalement choqué et nous ne voulons qu’une seule chose, commencer le troisième et dernier tome pour enfin savoir ce qu’il va se passer pour les différents personnages. J’ai hâte que la date de la prochaine lecture commune arrive afin que l’on puisse encore une fois échanger sur  le livre et donner notre propre avis!

 

Note:18/20

L’homme idéal existe. il est québécois.

l homme ideal existe. il est quebecois

 

Auteur: Diane DUCRET

Pages: 185

Editions: Albin Michel

 

Résumé:

Bonne nouvelle: l’homme idéal existe!

Il ne parle pas: il jase. Il n’embrasse pas: il frenche.

Il ne se déshabille pas: il se criss à poèlle.

Vous l’auriez deviné: il est Québecois.

 

Mon avis:

J’avais entendu parler de ce livre sur différentes chaînes Booktube et il me tentait quand même pas mal. Quand je suis tombé par hasard dessus à la médiathèque, je me suis jeté sur l’occasion. En plus, ce livre étant très court, je me suis dit que ce serait une lecture rapide.

Ce livre nous raconte l’histoire d’une jeune femme française qui rencontre un homme québécois. Suite à leur rendez vous, chacun repart chez soi et des milliers de kilomètres les séparent et pas uniquement!

Ce roman est drôle par ces situations cocasses, on se rend compte que même si les deux personnages parlent français, les expressions utilisées vont donner des situations embarrassantes.

Pour moi tout c’est bien passé dans ce roman jusqu’au deux tiers car après c’est devenu la désillusion. L’auteur nous a donné une fin trop rapide, bâclée mais surtout dénuée de sens.

En refermant ce livre, je suis restée à regarder le livre en me demandant où voulait en venir l’auteur. Pourquoi avait-elle fait cette fin si abrupte?

 

Note: 13/20