La boîte à musique

boite a musique

 

Auteur: Mary HIGGINS CLARK

Pages: 355

Editions: Albin Michel

 

Résumé:

Assistante d’une célèbre décoratrice d’intérieur, Lane HARMON a l’habitude de côtoyer les grands de ce monde dans leurs luxueuses demeures. Mais quand elle pénètre dans la maison des BENETT, elle comprend immédiatement que ce que l’on attend d’elle ne sera pas tout à fait pareil. Deux ans plus tôt, Parker BENETT a disparu, juste avant qu’on ne s’aperçoive d’un trou de plusieurs milliards de dollars dans les fonds dont il avait la gestion… Personne n’a oublié le scandale et de lourds soupçons pèsent toujours sur lui. S’est-il suicidé ou sa disparition a-t-elle été préméditée? convaincue de son innocence, sa femme pense qu’il est toujours en vie. Mais certains n’ont jamais lâché la piste, bien déterminés à connaître la vérité, à n’importe quel prix.

 

Mon avis:

Mary HIGGINS CLARK est une de mes auteurs préférée, je crois que c’est l’une de celles que j’ai lu en premier. C’est toujours un réel plaisir et un vrai moment de détente de lire un de ces romans, celui-ci ne fait pas exception même s’il y a eu quelques bémols dans ma lecture.

Tout d’abord j’ai trouvé de nombreuses ressemblances du personnage principal Lane avec le personnage principal de son roman « Le bleu de tes yeux »: Laurie. Toutes deux sont mères célibataires suite au décès de leur mari et ont à leur charge leur enfant. De même elles ont du mal à retrouver l’amour suite à la perte de leur mari de façon tragique, Lane a eu un accident lorsqu’elle était enceinte de Katie sa petite fille tandis que Laurie a perdu son mari assassiné par un homme sous les yeux de leur petit garçon.

Le second problème que j’ai observé dans son livre, c’est le fait que Parker BENETT, qui est le voleur de fonds de cette histoire et qui aurait mystérieusement disparu, réapparaît dans les premiers chapitres de l’histoire alors que je pensais que l’on obtiendrait ce dénouement vers la fin de ce livre.

Par contre l’un des points positifs est que l’on est emporté par cette histoire grâce à Lane et que comme elle on se demande jusqu’à la fin si Eric, le fils du voleur est coupable dans l’histoire ou s’il est aussi innocent qu’il le prétend.

Tous les personnages sont touchants, Anne , l’épouse de Parker qui n’a jamais cessé d’aimer son mari malgré ce qu’il a fait mais aussi toutes les personnes qui ont tout perdu leurs économies, la secrétaire de Parker accusée de complicité à tort… Par contre un personnage été tout l’inverse et je n’ai fait que la détester d’un bout à l’autre du roman, la comtesse de la Marco… une femme sans scrupules qui ne fait que ce qui lui porte des avantages et ne jure que par l’argent, un personnage comme on aime les détester! 😉

Ce fut un moment agréable mais il m’a un peu déçu par rapport à d’autres pépites de cette auteur comme « Nous n’irons plus aux bois » qui est je crois mon préféré. J’espère retrouver cette plume si agréable dans son prochain roman qui ne devrait pas tarder vu qu’elle en sort un tous les ans!!

 

Note: 14/20

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s