Cours, ma jolie

cours ma jolie

 

Auteur: Lisa UNGER

Pages: 380

Editions: Belfond

 

Résumé:

Une lettre anonyme.

La photo d’une petite fille de deux ans.

L’existence de Ridley JONES, journaliste new-yorkaise bohème, vient de basculer.

Un ballet de faux semblants où vérité et mensonges se mêlent inextricablement, où le passé vole en éclats, et où la trahison viendra de ceux qu’on croyait pourtant bien connaître…

Et si vous découvriez que votre vie entière n’est que tromperie et illusion?

Mon avis:

Pour mon challenge ABC 2016, j’ai effectué une PAL prévisionnelle mais certaines lettres me manquaient. L’une d’elles était le U.

Lorsque je suis allée en médiathèque, j’ai cherché dans les rayons un livre dont l’auteur commençait par cette lettre et je suis tombée sur ce livre, dont le résumé m’attirait.

Ne connaissant pas cette auteur, je me suis dit que cela pourrait me faire connaître une nouvelle romancière et peut être que cela serait une belle découverte pour moi.

Le début de cette lecture fut difficile, on passe en quelques pages dans trois périodes différentes, ce qui nous perd un peu.

Ridley JONES est une jeune femme qui a une vie complexe à cause de sa famille, son père est médecin et est proche d’elle, sa mère est distante et se braque dès que l’on parle d’Ace, son frère, un junkie, que les parents ont effacé de leur vie.

Toute sa vie bascule lorsqu’un jour elle sauve un enfant qui a failli se faire renverser. Elle va suite à cela, devenir la une de tous les journaux et regrettera parfois son geste par la suite.

Après cet épisode, elle va recevoir la photo d’une petite fille avec un message bizarre, qui va bouleverser sa vie de façon irrémédiable. Suite à cela, elle rencontre son nouveau voisin, Jake, qui apparaît bizarrement suite au message qu »elle a reçu. Est ce une rencontre préparée ou le fruit du hasard?

Ne prenant pas au sérieux cette photo et ce message, elle va vite se rendre compte que sa vie est en danger, elle va être suivie, menacée et pour finir, un homme va mourir à ses côtés. Comment fait-elle pour supporter cela? C’est ce que l’on se demande car lorsqu’on se dit qu’elle a atteint le fond du gouffre, on se rend compte que ce n’est pas fini et que quelque chose de pire va lui arriver.

Le bémol de ce roman est que certains passages sont parfois longs et manque de quelques notes d’action. Ridley fait parfois des choses qui sont tirés par les cheveux et nous fait lever les yeux au ciel, on se dit que la police pourrait la retrouver rapidement si elle le voulait. On a l’impression que le récit traîne en longueur alors que le roman se passe sur moins d’une semaine ce qui nous donne une impression bizarre.

Ce roman est en demi teinte pour moi, j’ai bien aimé le fond de la trame mais les longueurs m’ont un peu freiné dans mon envie de continuer.J’ai découvert que ce livre est le premier tome d’un diptyque, je ne sais pas si je vais lire la suite sachant que ce tome se suffit à lui même.

 

Note: 13/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s