Le passeur

le passeur.jpg

 

Auteur: Lois LOWRY

Pages: 235

Editions: Loisirs

 

Résumé:

Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du notre: une société où la notion d’individu n’existe pas. Plus surprenant encore: ses membres ne ressentent rien. Ni amour, ni haine viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont « élargis ». Tout comme le héros de cette histoire- un garçon de douze ans- le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur.

Mon avis:

Il y a bien longtemps que je voulais lire ce livre mais je n’en ai jamais pris le temps. Lors de la sortie de l’adaptation cinématographique, l’envie c’est fait encore plus pressante mais il a fallu attendre le mois de mai pour que je me lance enfin.

Ce livre m’intriguait, la notion d’absence de sentiments, un monde ou tout était maîtrisé faisait me poser beaucoup de questions. Comment est ce possible de vivre dans un monde pareil? Comment pouvait-on tout décider à notre place?

On découvre Jonas qui a onze ans, il va bientôt passer le cap des douze ans et dans son monde, ce cap signifie qu’on lui dit quel métier il va effectuer. Chaque étape de la vie est un moment spécifique: obtenir un vélo, savoir son métier et bien d’autres.

Dans ce monde, il est interdit de mentir, de dire des méchancetés ou des insultes sinon il faut dire des excuses à la personne qui les accepte par une formule imposée.

Chaque famille a deux enfants maximum mais les parents les obtiennent lors de cérémonies officielles.

Chaque sentiment, chaque rêve doit être révélé à la famille et dès que certains sentiments apparaissent, on leur donne une pilule afin qu’ils disparaissent.

J’ai vraiment bien aimé le personnage de Jonas même si par moment on dirait que l’on est face à quelqu’un de plus mature que les douze ans énoncés dans le livre.

Cela nous dépeint un monde formaté, où l’on ne peut pas vivre de façon « normale », avec une surveillance constante.

La fin m’a un peu gêné, dans le sens où l’on ne sait pas vraiment ce qu’il se passe après. Je lirais peut être les autres tomes ensuite même s’ils ne parlent pas des même personnages.

 

Note: 16/20

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s