L’écho des promesses

Auteur: Melanie Levensohn

Pages: 393

Edition: Fleuve

Résumé:

Paris 1940 : Dans la Ville lumière, sous l’occupation allemande, Christian, le fils d’un banquier est amoureux de Judith, une jeune étudiante juive. Le jeune couple envisage de fuir, mais soudain Judith disparaît sans laisser aucune trace…
Montréal, 1982 : peu avant sa mort, Lica Grunberg confesse à sa fille, Jacobina, qu’elle a une demi-sœur issue d’une relation précédente. Dans les tumultes de la guerre, Lica a cependant perdu tout contact avec sa fille aînée, un abandon qu’il a regretté toute sa vie. Sa dernière volonté : que Jacobina retrouve sa demi-sœur et récrée ce lien que son père a brisé à jamais.
Washington DC, 2006 : Béatrice, la quarantaine, en poste à la banque mondiale, cherche de plus en plus un sens à sa vie. Quand elle rencontre une vieille dame, grâce à une association qui vient en aide aux personnes démunies, elle n’imagine pas combien sa vie va changer. Car elle va être confrontée à une demande particulière : aider à tenir une promesse…

Mon avis:

J’ai découvert ce livre lors de la sélection du club de lecture de ma médiathèque. Au premier abord le thème du livre sur l’occupation allemande de la France ainsi que la double temporalité au sein de ce livre avait tout pour me plaire et ce fut le cas.

Tout d’abord on suit Jacobina, une jeune femme qui se rend au chevet de son père à la fin de sa vie et lui fait une promesse: retrouver sa demi-sœur. Nous alternons ensuite entre les années 2006 et 1940, un sacré bond dans le temps mais aussi le destin de femmes à deux époques totalement différentes.

Béatrice est une française travaillant aux Etats Unis à la banque mondiale et même si elle aime son travail, on voit que tout n’est pas rose pour elle: patron exécrable voir menaçant, relation amoureuse loin d’être au beau fixe lorsque l’on est le seul à tout faire pour que cela fonctionne. Puis son monde va s’écrouler sans qu’elle ne comprenne ce qu’il se passe. J’ai eu beaucoup de mal avec Joaquin, son compagnon, il est détestable au possible et son discours à un moment crucial de la vie de Béatrice est hallucinant.

Judith est une jeune femme juive étudiant à la Sorbonne à Paris en 1940. Elle travaille également à la bibliothèque et cela lui plaît. Elle vit seule avec sa mère mais elles se débrouillent. Mais les ennuis approchent! Nous sommes en 1940, l’Allemagne a envahi la France et les temps sont durs. Rationnement, droits de plus en plus restreints, travail et vie contrôlée jusqu’aux descentes policières pour arrêter les juifs, rien ne leur est épargné. Sa rencontre avec Christian est vraiment intéressante, elle nous permet de voir le pays sous un autre angle, très différent.

Ce livre est le destin de trois femmes à des époques différentes mais qui se battent pour leur vie.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, on aperçoit une autre partie de l’occupation et de la seconde Guerre Mondiale, pas celle des camps de concentration comme dans de nombreux ouvrages mais plutôt celle juste avant, l’enfer de ce peuple qui craint à chaque minute pour sa vie face aux autorités et aux dénonciations.

Je vous conseille ce livre si vous aimez les livres avec plusieurs temporalités, des destins de femme ou encore un roman durant la seconde Guerre Mondiale. Je vais continuer à suivre cette autrice pour ces prochaines publications.

Note: 17/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s